LCC 2018 Round 2 Dijon : le Résumé

 

        

 

LEGENDS CARS CUP, MANCHE 2, DIJON

 

EN COURSE

 

Morel : jeu, set et match !

 

 

Un mois après l’ouverture des hostilités du côté de Nogaro, c’est au tour du circuit de Dijon Prenois d’accueillir la Legends Cars Cup. On ne présente plus cet ancien tracé des GP de France F1 aux pilotes d’expérience, tant il figure au rang des destinations les plus fréquentées. Sur 3,8 km de développement, ses enchainements de grandes courbes rapides ne laissent place à aucune approximation pour qui a l’ambition d’y affoler le chrono. Et ils sont nombreux dans ce cas sur la Legends Cars Cup !

Comme d’habitude, le meeting démarre par la double séance de qualification. Celle des pilotes A s’achève sur une belle surprise. 

 

 

 

 

 

                                                             


Pour sa première apparition sur la Cup, Sébastien Pineau arrache le temps de référence en fin de séance. Pour 280/1000 de seconde, Samy Dilmi doit se satisfaire du deuxième chrono, de peu devant Antoine Morisset et David De Saeger. Signe des batailles acharnées à venir, les sept premiers sont réunis en seulement 6/10 de seconde !

Sur le champ s’élance la seconde « qualif », qui voit là encore une nouvelle tête venir bousculer la hiérarchie. C’est au tour de Benjamin Coulaud, apparu à Nogaro, de crever l’écran en prenant de vitesse Maxime Sonntag, Frédéric Morel, Thibaut Chiron et tous les autres. Sébastien Pineau rétrograde lui au sixième rang. Juste derrière lui, Sébastien Grippon, qui fait baquet commun avec Samy Dilmi, a vu son meilleur chrono annulé après avoir pris quelques libertés avec les limites de la piste.

Au total, ce sont 29 Legends Cars qui prendront part aux courses sprint du lendemain.

 

Essais qualifs pilotes A : 1.Pineau, 2.Dilmi, 3.Morisset, etc...

Essais qualifs pilotes B : 1.Coulaud, 2.Sonntag, 3.Morel, etc...

 

 

 

COURSE SPRINT 1 : LIEUTENANT PREND DU GRADE

 

 Avec sa longue ligne droite, le circuit de Prenois a tout pour favoriser la course à l’aspiration… et l’entraide, pare-chocs contre pare-chocs. La première course sprint va en apporter la démonstration dès le samedi en fin de matinée.

Parti de la première ligne, Samy Dilmi déclenche les hostilités en bouclant les deux premiers tours en leader d’un peloton excessivement groupé. Puis c’est au tour du « poleman » Sébastien Pineau de pointer son nez, aussitôt relayé au commandement par Maxime Lieutenant. Dans ce groupe de tête où l’on roule en formation serrée, Frédéric Morel, Maxime Sonntag, son ancien équipier David De Saeger, Thibaut Chiron et Antoine Morisset sont également à l’œuvre, échangeant leurs positions au fil des tours.

C’est alors que se produit un joli méli-mélo qui sonne notamment l’heure de la fin pour Sébastien Pineau, piégé par le liquide de refroidissement abandonné par Maxime Sonntag. Le Safety Car entre en piste et ne la quittera plus pour les quatre derniers tours. Les positions restent ainsi figées au bénéfice de Maxime Lieutenant. « Je me suis tout de suite placé dans les 4/5 premiers, puis j’ai bénéficié d’une poussette pour passer devant et faire ensuite ce qu’il faut pour y rester », résume le pilote belge, qui signe là sa première victoire en Legends Cars Cup.

« Nous avons vraiment bien bataillé », poursuit son dauphin Maxime Sonntag, par ailleurs crédité du meilleur temps en course, «Après le crash, il y avait beaucoup d’huile sur la piste. Dans ces conditions, nous avons fait attention avec Maxime de ne pas faire de bêtises en fin de course ».

Passé en troisième position juste avant la neutralisation, Antoine Morisset complète ce premier podium, alors que Bastien Morisse a lui aussi fait preuve d’opportunité en se portant en tête des pilotes « Elite » au bon moment. « On se battait à trois depuis le début. L’ordre d’arrivée aurait pu être complètement différent », reconnait sportivement le pilote des Pyrénées-Atlantiques.

 

 

 

 Podium Elite Pro: 1. Maxime Lieutenant; 2. Maxime Sonntag; 3. Antoine Morisset…

Podium Elite: 1. Bastien Morisse ; 2. Laurent Chiffre; 3. Julien Deharte…

 

  

 

 

COURSE SPRINT 2 : DETRY TROP TARD

 

En fin de journée, la seconde course sprint tourne d’abord à l’avantage de Benjamin Coulaud, premier leader devant Frédéric Morel et Antoine Morisset. Au deuxième tour, le Safety Car est déjà en action, suite à un accrochage entre Romain Bruccheri et Philippe Maurin.

Le temps de rendre la piste réutilisable et le match reprend de plus belle. Maxime Lieutenant, Benjamin Coulaud, Frédéric Morel se succèdent au commandement, mais cela n’a qu’une valeur anecdotique tant les écarts sont faibles. Au huitième tour, les six premiers passent la ligne de chronométrage en à peine une demi-seconde. C’est dire si les places sont chères !

Au passage suivant, Mathieu Detry, qui a relayé David de Saeger sur la N°44, prend la tête à son tour… mais trop tard. Un accrochage impliquant Maxime Lieutenant et Maxime Sonntag provoque la fin prématurée de la course et, malheureusement pour le jeune Belge, l’établissement du classement en fonction des positions au tour précédent. C’est le règlement. Frédéric Morel hérite ainsi de la victoire à ses dépens, tandis que Maxime Lieutenant sauve une troisième place de façon inespérée.

« Avec eux deux, cela malgré tout a été une belle course, très indécise. Ici, la longue ligne droite neutralise les écarts. On peut l’aborder en tête et se retrouver derrière à l’autre bout », résume le vainqueur.

Du côté des pilotes Elite, le podium réunit cette fois Julien Deharte, Bastien Morisse et Raphaël Rodriguez.

 

 

 

Podium Elite Pro : 1. Frédéric Morel; 2. Mathieu Detry; 3. Maxime Lieutenant…

Podium Elite : 1. Julien Deharte; 2. Bastien Morisse ; 3. Raphaël Rodriguez…

 

 

 

 

 

ENDURANCE : MOREL D'UN SOUFFLE

 

Le dimanche, il revient à la LCC le soin d’entamer la dernière journée de l’Historic Tour de Dijon. Sur la lancée de sa victoire de la veille, Frédéric Morel se porte immédiatement au commandement de cette endurance de 40 mn. Une fois encore, les positions changent sans cesse au gré de l’aspiration et… de l’esprit d’entraide des pilotes !

C’est bientôt au tour de David de Saeger d’ouvrir la voie, puis à Maxime Sonntag de le relayer deux tours durant. A l’approche de l’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands, les cinq premiers sont encore roues dans roues et les suivants, guère plus loin. Repassé en tête, David de Saeger mène le jeu devant Frédéric Morel, Antoine Morisset, Maxime Sonntag et Thibaut Chiron.

La séquence des arrêts terminée, Frédéric Morel est toujours leader, avec Antoine Morisset blotti dans son pare-chocs arrière. Suit Sébastien Pineau, presque solitaire, et un groupe soudé dont il n'est guère aisé de tirer une hiérarchie.

A 10 mn de l’arrivée, les autos roulent à nouveau sous Safety Car. La neutralisation se prolonge quelques tours, puis la course est enfin relancée pour une ultime boucle.

Le peloton regroupé, tout est à refaire. Un tour plus tard, les cinq premiers franchissent la ligne d’arrivée pratiquement de front, groupés en 229/1000 de seconde ! « Ca s’est joué d’un rien. Franchement, je pensais me faire passer », reconnait Frédéric Morel, déclaré vainqueur devant Sébastien Pineau. Véritable révélation de cette manche, ce dernier est pour le moins satisfait du verdict final, alors qu’il partait d’une lointaine quinzième place. « Après avoir été pris dans le crash de la course 1, il nous a fallu changer tout le faisceau électrique. Heureusement, tout a marché comme sur des roulettes aujourd’hui ». Et notre talentueux pigiste d’ajouter… « Les cinq premiers en 2/10, il n’y a qu’en Legends Cars que l’on voit ça ! ».

La troisième place d’Antoine Morisset est empreinte de plus de regrets. « Avec Frédéric, nous avions réussi à créer un petit écart, avant que le Safety ne l’annule. A la fin, j’attendais le dernier moment pour porter mon attaque, mais j’ai trop tardé ».

Egalement disputée au finish, la victoire en Elite revient à nouveau à Julien Deharte, de peu devant Bastien Morisse.

 

 

Podium Elite Pro : 1. Frédéric Morel; 2. Sébastien Pineau; 3. Antoine Morisset…

Podium Elite : 1. Julien Deharte ; 2. Bastien Morisse ; 3. Romain Bruccheri...

 

 

Le Podium Round #2 :

1. Frédéric Morel; 2. Antoine Morisset; 3. Mathieu Detry

 

 

Crédit photo: Dimislava Todorova 

 

EN BREF

 

Les pilotes de la LCC vont maintenant enchainer avec le Grand Prix de Pau historique. Frédéric Morel s’y présentera en leader du classement général devant Antoine Morisset et Thibaut Chiron.

 

 

 

 

 

 

Prochaine course

CHARADE

photos

Vidéos

 

Classement Top 30

Rang Pilote Points
1 Morel 584
2 Morisset 579.5
3 Detry 565
4 De Saeger 560
5 Rousseau 523
6 Grippon 518.5
7 Coulaud 507
8 Sonntag 501.5
9 Chiron 491.5
10 Watteyne 468
11 Morisse 456.5
12 Degrenne 447.5
13 Dilmi 432
14 Ezra 410.5
15 Vauleon 394.5
16 Padovani A 384.5
17 Lebouc 382
18 Destoop 373
19 Rodriguez 366
20 Maurin 360.5
21 Perrillat 311.5
22 Pommier 282
23 Ghislain 224.5
24 Chaudet 206
25 Meunier 200.5
26 Bourgogne 199
27 Lieutenant 198.5
28 Depresle 190.5
29 Deharte 190.5
30 Coutant 187.5
tout le classement
Partenaires


© Copyright 2015-2018 LegendsCarsCup. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.


Politique de confidentialité.
visit us