LCC 2017 Round 3 GP Historique de Pau: Le Résumé

        

 

LEGENDS CARS CUP, MANCHE 3, GP Historique de Pau

 

EN COURSE

 

Timothée Ghislain en son royaume

 


 Sur le tracé urbain du Grand Prix de Pau historique, la Legends Cars Cup dispute sa troisième manche en pays de connaissance et presque à domicile, à une demi-heure de son QG logistique de Mazerolles. Pour ce rendez-vous très particulier, dont l’ambiance est comparable à nulle autre, 34 autos sont réunies sous les ordres du starter le samedi en début d’après-midi.

 

 

             

 

Attraits des lieux aidant, plusieurs visages connus de la LCC saisissent l’occasion pour reprendre du service, tel Willy Sarazin, que l’on n’avait pas revu depuis 2013, et surtout Timothée Ghislain, dont la seule apparition annuelle s’effectue invariablement dans les rues de Pau. Les nouveaux-venus sont également en nombre, à l’instar du jeune Geoffrey Sabatier, enrôlé dans le team 1ère ligne, du palois Yann Tanguy, du très chevronné Philippe Chaboseau et de son ami Jean-Pierre Niberon, de Delphine Deroy (18 ans), qui rejoint son papa sur la N°22, ou encore de l’ex motard Bastien Beix, associé à un autre débutant, Thomas Fedelique.

Sous une chaleur déjà accablante, ce sont des hommes mieux rôdés aux subtilités de la LCC que l’on retrouve aux premières loges des « qualifs ». Frédéric Morel et Timothée Ghislain achèvent la première séance dans cet ordre, mais séparés de seulement 74/1000 de seconde. Le ton de leur duel est donné ! Derrière eux, seuls Antoine Morisset et David De Saeger limitent les dégâts à moins d’une demi-seconde.

La séance des pilotes B permet à Frédéric Morel d’améliorer encore son chrono, au contraire de Timothée Ghislain, qui préserve néanmoins sa position en première ligne, tandis qu’Antoine Morisset complète à nouveau le tiercé de tête.

Parmi les débutants, on est déjà conquis par le cocktail Legends Cars CUP/GP de Pau. « Rouler ici, au ras des rails, à une vitesse indescriptible, c’est un truc de fou ! », s’enthousiasme Geoffrey Sabatier. « Ça pousse, ça freine, cette Legend car est vraiment trop cool !», confirme Bastien Beix. 

 

Essais qualifs pilotes A : 1Morel; 2.Ghislain; 3.Morisset, etc.

Essais qualifs pilotes B : 1.Morel; 2.Ghislain; 3.Morisset, etc.

 

 

COURSE 1 : Ghislain, et d'une...

 

Faisant une entorse aux habitudes prises sur l’Historic Tour, la Legends Cars Cup se ménage à Pau deux courses « longues » de 40 mn, disputées le dimanche à quelques six heures d’intervalle.

Bien que placé en pole, Frédéric Morel perd rapidement son avantage au départ de la course du matin. Parti pour réaliser un véritable « one man show », Thimotée Ghislain lui ravit le commandement et impose sa cadence durant la première moitié de course. A l’heure où s’ouvre la pit lane pour les habituels arrêts et, pour certains, changement de pilotes, le pilote normand est suivi de Frédéric Morel, Antoine Morisset, David De Saeger, qui va laisser le volant à Maxime Lieutenant, et Théo Bourgogne.

La fenêtre des arrêts refermée, l’impérial Ghislain entame les quinze dernières minutes avec la même autorité. Brièvement pointé dans le trio de tête, Maxime Lieutenant rétrograde bien vite, laissant Frédéric Morel et Antoine Morisset retrouver leurs positions initiales. Les deux hommes rejoignent l’arrivée roues dans roues, mais le second est sous le coup d’une pénalisation de trente-et-une secondes qui le rejette à la cinquième place. Théo Bourgogne saisit l’aubaine pour s’inviter sur le podium. « Après avoir effectué un tête à queue à deux tours de l’arrivée, j’ai assuré ma fin de course, d’autant que je savais que Morisset avait écopé d’une pénalité », résume ce dernier. Du côté de Frédéric Morel, on s’avoue battu mais pas désespéré… « Après un super arrêt, j’ai fait le maximum pour essayer de revenir au contact de Thimotée, mais il est vraiment très fort… On va réessayer dans la seconde course !».

Du fait de la pénalisation d’Antoine Morisset, le duo David De Saeger/Maxime Lieutenant se classe quatrième, tandis que le leader de la « cup », Claude Watteyne, pointe à la sixième place, devant David Perier, Bruno Destoop/Bruno Ezra, qui pouvaient prétendre à mieux sans leur pénalisation, Bruno Chaudet et Arnaud Jacob/Georges Ferreira. Frédéric Depresle, le beau-frère du vainqueur, échoue à la porte du top 10.

 Le podium : 1.Ghislain; 2.Morel; 3.Bourgogne, etc.

 

 

COURSE 2 : GHISLAIN ET DE DEUX !

 

Le dimanche en fin de journée, il revient à la Legends Cars Cup le privilège de clore l’édition 2017 du GP de Pau historique. Dès son départ, Timothée Ghislain garde ses bonnes habitudes et enchaine les premiers tours devant Frédéric Morel et Antoine Morisset. Les trois hommes atteignent dans cet ordre la séquence des arrêts, durant laquelle la présence en piste du Safety Car va quelque peu bouleverser la donne. Bien que pénalisé d’une minute pour une entrée tardive aux stands, Claude Watteyne en profite pour effacer ce handicap sur le champ. Le pilote belge se retrouve ainsi à la deuxième place au moment d’amorcer une fin de course écourtée de cinq minutes par un drapeau rouge. Malgré de longs palabres après l’arrivée, on en restera sur ce classement qui voit Timothée doubler la mise devant Claude Watteyne, Antoine Morisset, David De Saeger/Maxime Lieutenant et Théo Bourgogne. Pénalisé, Frédéric Morel termine onzième alors que le podium lui tendait les bras. Malchanceux en course 1, Samy Dilmi entre cette fois dans le top 10, à l’instar de Thibaut Chiron.

«Cette course de Legends Cars Cup à Pau est désormais la seule que je dispute dans l’année grâce à des partenaires locaux. C’est super, car s’il y a un circuit où il est possible de faire la différence au pilotage, c’est bien ici ! », résume Timothée Ghislain, l’homme du jour. A l’an prochain !

Le podium : 1.Ghislain; 2.Watteyne; 3.Morisset, etc.

 

  

 

EN BREF

 

DUEL BELGE. Bien que vainqueur de l’étape, Timothée Ghislain n’interfère pas dans le haut du classement général, toujours dominé par les Belges Claude Watteyne et David De Saeger, désormais pointés à égalité de points ! Suivent Théo Bourgogne et Frédéric Morel.

AU TOUR DE CHARADE. Pour sa quatrième manche, la LCC s’apprête à investir le circuit de Charade, au pied du Puy-de-Dôme, du 9 au 11 juin. Un rendez-vous toujours haut en couleurs…

 

 

 

 

Crédit photo: Dimislava Todorova

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

        

 

Partenaires


© Copyright 2015 LegendsCarsCup. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.


visit us